Formations cliniques du Champ lacanien

Collèges de Clinique Psychanalytique

L'inconscient et le corps

par Marc Strauss

Sigmund Freud, encore neurologue, s'interroge sur les conversions hystériques restées résistantes aux traitements médicaux en usage.

Jacques Lacan, psychiatre, fait son entrée dans la psychanalyse avec sa description du stade du miroir.

Le corps est, il se voit, au départ de la psychanalyse, et dans sa suite. L'effet thérapeutique de ses interprétations démontre qu'il peut être malade de pensées, informulées parce que refoulées. Au-delà, l'empire de la pensée, ou plus précisément du langage sur l'organisme humain est tel que ce dernier peut être qualifié de « dénaturé ». Le langage suppose un Autre primordial dont le désir implique l'enfant à qui il adresse sa demande. Plus aucune activité humaine ne peut être rapportée du coup à un quelconque instinct, fût-il vital, car elles se retrouvent toutes prises dans le filet de l'Autre que tisse le signifiant. Le corps y trouve une représentation à la disposition du sujet en même temps que s'instaure la dimension pulsionnelle de la satisfaction. En effet, le langage, par l'efficace du signifiant, découpe sur le corps des zones érogènes qui vont l'ouvrir aux pulsions et aux jouissances, pas les mêmes et pas la même pour tous.

Parmi ces activités, il en est une qui se distingue particulièrement : la sexualité. Autant les objets de l'échange premier avec l'Autre font l'objet d'un sevrage qui ouvre le champ de leur substitution, autant le sexe fait l'objet d'un interdit radical qui, depuis le traumatisme de son irruption, le laisse à l'énigme de sa cause. C'est ainsi dans ce domaine que va se manifester prioritairement la question que pose au sujet son lien non seulement à son propre corps mais aussi à celui des autres. Et comme les corps se répartissent irrévocablement en deux sexes différents, cette énigme va imposer des réponses qui en tiennent compte jusqu'aux choix de vie les plus fondamentaux.

Ainsi, du fait que nous sommes parlants, la prise de l'inconscient sur le vivant trouve un cadre dont les limites et le contenu imposent leurs figures cliniques plus ou moins typiques, même si elles sont toujours à préciser dans leur singularité pour chacun.

Références bibliographiques

FREUD Sigmund
« Quelques considérations pour une étude comparative des paralysies motrices organiques et hystériques » (1893), Résultats, idées, problèmes I, Paris, PUF, 1984.
Etudes sur l'hystérie (1895), Paris, PUF, 1956.
« Fragment d'une analyse d'hystérie. (Dora) » (1905) Cinq psychanalyses, Paris, PUF, 1954.
« Remarques sur un cas de névrose obsessionnel. (L'homme aux rats) » (1909), Cinq psychanalyses, Paris, PUF, 1954.
« Pour introduire le narcissisme » (1914), La vie sexuelle, Paris, PUF, 1969.
« L'inconscient » (1915), Métapsychologie, Folio essais, 1968.
« Pulsions et destin des pulsions » (1915), Métapsychologie, Folio essais, 1968.
« Au-delà du principe de plaisir » (1920), Essais de psychanalyse, Paris, Petite bibliothèque Payot, 1970.
« La tête de Méduse » (1922), Résultats, idées, problèmes II, Paris, PUF, 1985.
LACAN Jacques, Autres écrits (Paris, Seuil, 2001) 
« De la psychanalyse dans ses rapports avec la réalité » (1967)
« Radiophonie » (1970)
« L'étourdit » (1973)
« Télévision » (1974)
« Joyce le symptôme » (1975)
LACAN Jacques, Ecrits (Paris, Seuil, 1966) 
« Le stade du miroir comme formateur de la fonction du Je » (1949)
« Fonction et champ de la parole et du langage en psychanalyse » (1953)
« D'une question préliminaire à tout traitement possible de la psychose » (1957-1958)
« La signification du phallus » (1958)
« Subversion du sujet et dialectique du désir » (1960)
« Remarque sur le rapport de Daniel Lagache » (1960)
« Position de l'inconscient » (1964)
« Du "Trieb" de Freud et du désir du psychanalyste » (1964)
LACAN Jacques, Inédit 
« La troisième » conférence au 7ème Congrès de l'École freudienne de Paris à Rome en 1974.
LACAN Jacques, Les Séminaires 
Livre I, Les écrits techniques de Freud (1953-1954)
Livre III, Les psychoses (1955-1956)
Livre V, Les formations de l'inconscient (1957-1958)
Livre VI, « Le désir et son interprétation » (1958-1959), inédit.
Livre VIII, Le transfert (1960-1961)
Livre IX, « L'identification » (1961-1962), inédit.
Livre X, L'angoisse (1962-1963)
Livre XI, Les quatre concepts fondamentaux de la psychanalyse (1963-1964)
Livre XIV, « La logique du fantasme » (1966-1967), inédit.
Livre XVI, D'un Autre à l'autre (1968-1969)
Livre XVII, L'envers de la psychanalyse (1969-1970)
Livre XIX, ...ou pire (1971-1972)
Livre XX, Encore (1972-1973)
Livre XXII, « RSI » (1974-1975), inédit.
Livre XIV, « L'insu que sait de l'une-bévue s'aile à mourre » (1976-1977), inédit.
SOLER Colette
« La psychanalyse et le corps dans l'enseignement de Lacan » (1983), Cahier de praxis
n°6, édition bilingue, Rome, janvier 2008.
« Le champ lacanien », L'odyssée lacanienne, Hétérité 2, Paris, décembre 2001.
« L'en-corps du sujet », cours 2001-2002, Collège clinique de Paris.
« Le saint et le capitalisme », Tout n'est pas langage, Revue de psychanalyse du Champ Lacanien n°1, Paris, mars 2004.
« Le corps parlant » (2007), Cahier de praxis n°6, édition bilingue, Rome, janvier 2008.
« Le symptôme, événement de corps » (2007), Cahier de praxis n°6, édition bilingue, Rome, janvier 2008.
Lacan, l'inconscient réinventé, Paris, PUF, 2009.
Les affects lacaniens, Paris, PUF, 2011.
GOROG Jean-Jacques
« Le colloque de Bonneval, moment crucial du concept de l'inconscient », La part de l'inconscient dans la clinique, Revue des Collèges cliniques n°8, Paris, Hermann, mars 2009.
Actes du Colloque de Cerisy-la-Salle 
Le langage, l'inconscient, le réel organisé en 2011 par l'Ecole de psychanalyse du Champ lacanien et Espace analytique, Paris, Collection Césures, octobre 2012.