Formations cliniques du Champ lacanien

Collèges de Clinique Psychanalytique

Programme des enseignements

Unité de Vichy-Thiers

Unité de Vichy-Thiers

par Wanda Dabrowski, Jean-Louis Soyer et Catherine Talabard

  • - Enseignement théorique
  • - Atelier de textes psychanalytiques
  • - Atelier d'élaboration clinique
  • - Présentation clinique

Les présentations cliniques seront assurées par des psychanalystes invités. Ces intervenants participeront également aux ateliers et à l'enseignement théorique.

  • Les vendredis de 14h30 à 19h30
  • 6 octobre, 10 novembre, 15 décembre, 19 janvier, 2 mars, 6 avril, 4 mai.
  • Service de Psychiatrie du Docteur Marie-Paule de Biasi, Centre Hospitalier de Thiers : Route du Fau, BP 89, 63307 Thiers

Espace clinique de Besançon

Espace Clinique de Besançon rattaché au CC

par Nadine Cordova, Lidia Hualde et Jocelyne Vauthier

  • 9h-10h30 : Lecture de texte
  • 11h-12h30 : Cours théorique
  • 14h-16h : Atelier clinique

  • Les samedis de 9h à 16h
  • 14 octobre, 18 novembre, 16 décembre, 20 janvier, 10 mars, 28 avril, 16 juin.
  • Kursaal (Salle Bidault), 2 Place du théâtre 25000 Besançon

Espace clinique de Grenoble

Espace Clinique de Grenoble rattaché au CC

par Anne Meunier

Séminaire de lecture de textes psychanalytiques

Le lien entre l’inconscient et le corps s’est imposé, avec le corps mystérieusement parlant de l’hystérique, dès l’origine de la découverte freudienne de la psychanalyse. Et Lacan pourra dire que la réalité de l’inconscient c’est la réalité sexuelle, vérité insoutenable. Pour Freud, s’il n’y a de libido que masculine, le sexe anatomique de l’enfant détermine son abord de l’Œdipe. Le choix d’objet infléchit dans le sens de l’hétérosexualité ou de l’homosexualité le destin du désir et de la jouissance puisqu’à « l’âge adulte, il est du destin des êtres parlants de se répartir entre hommes et femmes [1]»

La position du sujet, face à cette différence irréductible, au cours de l’enfance, à l’adolescence lors de la rencontre avec l’autre du sexe, puis aux différentes étapes de la vie sexuelle, amoureuse et sociale, gardera trace de la rencontre avec la jouissance et pourra se traduire par des symptômes ainsi que nous l’enseigne la clinique.

Nous verrons que Lacan a repris la question des positions masculines et féminines, actives et passives selon Freud, en termes d’opposition signifiante homme/femme puis de choix du sujet quant à son sexe : choix de jouissance de l’être parlant. Et la position inconsciente prise par le sujet, Lacan la nommera « sexuation », en montrant, après Freud, qu’il est permis à tout être parlant, quelles que soient les armes que lui a donné la nature, de s’inscrire côté femme.

A partir de la lecture des textes nous essaierons de repérer les coordonnées de cette insondable décision et ses conséquences dans la névrose et dans la psychose, chez des femmes comme chez des hommes. Pourra-t-on en déduire une clinique différentielle des sexes ?

  • [1] Lacan J., Le Séminaire, livre XVIII, D’un discours qui ne serait pas du semblant, Paris, Seuil, 2006, p. 31

Textes de référence :

  • Freud S. : Trois essais sur la théorie de la sexualité, Cinq psychanalyses, « Quelques conséquences psychiques de la différence anatomique entre les sexes » dans La vie sexuelle, Nouvelles conférences d’introduction à la psychanalyse
  • Lacan J. : Le séminaire livre III, Les psychoses ; Livre XI, Les quatre concepts fondamentaux de la psychanalyse ; Livre XVIII, D’un discours qui ne serait pas du semblant ; Livre XIX, …Ou pire ; Livre XX, Encore ; « Propos directifs pour un congrès sur la sexualité féminine » dans Ecrits
  • Aparicio S. : Les signifiants freudiens de la féminité, Revue de psychanalyse du Champ Lacanien n° 6
  • Hamon M.C. : Féminité mascarade : études psychanalytiques
  • Soler C. : Ce que Lacan disait des femmes

  • Les lundis de 20h00 à 22h00
  • 16 octobre, 13 novembre, 11 décembre, 8 janvier, 5 février, 12 mars, 23 avril, 14 mai.
  • Centre Théologique de Meylan, 15 Chemin de la Carronnerie, 38240 Meylan